Tout sur le monde des ongles...

Prothesie Ongulaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La presse en parle...

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: La presse en parle...   Mer 23 Aoû - 17:42



Le feminin ISA a consacré un article sur les ongles dans son numéro septembre 2006, voici ici l'article :

OBSESSION ONGLES LONGS
Seulement 5% des femmes portent leurs ongles longs. Pas étonnant, vu le boulot ...
par Joy Pinto et Linh Pham

Ils ne supportent pas les travaux ménagers

C'est l'eau, surtout, qui abîme les ongles en les ramolissant. Pas de vaisselles sans gants en caoutchouc.

Ils sont toujours sales

Les filles aux cheveux longs ne sortent pas sans leur brosse à cheveux et celles aux ongles longs, sans leur brosse à ongles! C'est pénible, mais c'est comme ça.
La solution? Les habiller d'un vernis opaque, qui fait joli et planque la misère.

Ils ne poussent pas assez vite

Trois millimètres par mois seulement...
Et le pire, c'est qu'il n'existe rien pour accélérer leur croissance (les massages pour stimuler la microcirculation et les gélules pour les ongles ne font rien, les dermatologues sont formels!).
La solution passe donc par les faux ongles (de préférence la technique du gel uv au rendu plus naturel).

Ils ne tolèrent pas le moindre défaut

Traces blanches et vaguettes témoignent de manucure trop zélées (allez-y mollo lorsque vous repoussez les cuticules). Les stries, elles, arrivent avec l'âge, comme les rides. Pour les estompez, il y a les vernis "anti-stries" à base d'agents de comblement, mica et silice.

Ils cassent
N'utilisez jamais de coupe-ongles pour raccourcir vos ongles, mais les limes afin d'éviter les micros fissures qui fragilisent la kératine. Et protégez-les avec un durcisseur. Les plus efficaces sont à base de formaldéhyde, mais attention, le produit est irritant pour la peau (Durcisseur Extra Fort d'Hérôme, Durcisseur Cure Express de Peggy Sage...). Protégez les contours avec une crème grasse avant d'appliquer.
L'ongle est déjà cassé? Fabriquez un pansement de fortune avec une couche de base transparente, une ou deux feuilles de papier à cigarette (partie collante que l'on applique contre l'ongle), de nouveau une couche de base transparente, suivie d'un top coat pour faire briller.
Et prenez rendez-vous dans les 3 jours avec une manucure pour un "vrai" pansement, en soie.

Ils ne fixent pas le vernis...
... qui s'écaille hyper rapidement à l'extrémité. Si vous en aveez marre, faites vous poser des faux ongles: le vernis tient plus longtemps (environ 3 semaines). Sinon il y a l'option des faux ongles en gel uv déjà teintés.


avec la participation de Yo du salon Manucurist, de Caroline Vaglio, chef de produit Ongles de chez Peggy Sage, et du Docteur Philippe Abimelec, dermatologue.

_________________
Nassira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-des-ongles.grafbb.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 246
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/03/2006

MessageSujet: Re: La presse en parle...   Mer 23 Aoû - 18:03

Article extrait du féminin MADAME FIGARO :



Nos ongles enfin pris en mains
Marie Létang. Le Figaro. Photo : Michael Wirth/Madame Figaro

La tendance vient des Etats-Unis : ongles décorés, soins de pointe et «nail bars» ont désormais leurs adeptes en France.


À New York, les «nail salons» sont presque plus nombreux que les vendeurs de hot-dogs ! Et pour cause. Plus qu'un simple geste de beauté, la manucure est là-bas une institution. De même qu'on ne sort pas de chez soi en peignoir, il est inconcevable pour une Américaine – toutes communautés confondues – de se montrer les ongles non faits. Même les faux ongles fantaisie ont franchi les barrières sociales. La tendance débarque en France. Cela était loin d'être gagné dans un pays où les femmes préfèrent les couleurs naturelles et réalisent elles-mêmes leur manucure. «Après des années de non couleur, on observe un engouement pour le rouge et le rose Barbie, reconnaît Anna-Carlota, l'âme de l'institut Carlota. Mais, faux ou non, elles demandent des ongles de plus en plus courts et légèrement arrondis, un vrai symbole d'élégance aujourd'hui.»

Le «plus» des pros

Leader du soin des ongles depuis vingt-cinq ans, la marque autrichienne La Ric s'intéresse enfin au marché français. Jocelyne Khau, sa responsable du développement, commente ce décalage : «Par rapport aux autres pays d'Europe, la France a vingt ans de retard. Cela s'explique notamment par le fait que nos compatriotes ont longtemps eu tendance à s'occuper d'elles-mêmes en amateur plutôt que de s'adresser à des spécialistes. Le développement des «nail bars» leur a fait prendre conscience du plus que pouvaient apporter des professionnels de ces soins.» Et, surtout, une fois qu'on a commencé, on ne peut plus s'en passer.

La Ric part du principe qu'il faut apporter autant d'attention à ses ongles qu'on en accorde à son visage. Forte de ce postulat, la marque a développé des soins ultraluxueux, destinés à transformer une corvée en une véritable pause bien-être. «Même pour une manucure à domicile, il faut s'octroyer du temps et opter pour des produits riches en éléments actifs», assure Jocelyne Khau. Chez La Ric, cela se traduit par de l'aromathérapie, du gommage à l'or et à la myrrhe aux vertus antiâge, des baumes vitaminés.

Des techniques d'avant-garde

Il est vrai que depuis la création du premier bar à ongles au Bon Marché, à Paris, en 2001, les mentalités ont évolué et le concept a fait des petits dans les grands magasins, chez Sephora et, depuis peu, au BHV, où la marque américaine ProNails possède désormais un corner dédié aux ongles. Le côté «vite fait bien fait» est sûrement pour beaucoup dans le succès de la formule. En quelques minutes, et souvent sans rendez-vous, on profite d'un vrai savoir-faire. Sans aller jusqu'aux fantaisies tape-à-l'oeil de Sharon Stone dans Casino, ces instituts possèdent de nouvelles méthodes pour décorer les ongles, de la simple «french manucure» aux motifs de strass.


Strass et couleurs

Les manucures proposées par Shu Uemura sont plus sobres et plus raffinées : de minuscules strass ou points de couleurs posés à l'aide d'un embout sur l'ongle tout juste verni. Pour Milla, manucure pour l'enseigne japonaise, ces demandes sont de plus en plus courantes : «A l'ouverture de notre «nail bar», ce type de réalisation était très marginal. Les femmes venaient essentiellement pour des mains naturelles. Aujourd'hui, une personne sur deux s'arrête au bar pour une décoration, généralement discrète et sur un seul ongle.»

Enfin, il faut noter l'arrivée des marques spécialisées dans les faux ongles à poser soi-même. Qu'elles s'appellent Orly, Kiss ou Broadway Nails, toutes sont américaines et proposent des kits aux imprimés ludiques, faciles à réaliser à domicile, que les Françaises réservent à leurs soirées déguisées. Pour l'instant du moins.

_________________
Nassira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-des-ongles.grafbb.com
 
La presse en parle...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 4. La presse en parle
» Communiqué de presse
» Revue de presse décembre 2010
» La presse écrite et notre marine
» Revue de presse Janvier 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le monde des ongles... :: LE BOUCHE A OREILLE-
Sauter vers: